Du 8 au 11 avril 2021
  • Anglais
  • Français

Netlift – Itineroo : une alliance franco-québécoise dans le covoiturage

Le secteur des applications de covoiturage est très encombré et toutes font face au même problème : aucune ne peut être viable sans une subvention conséquente, publique ou privée via un financement en capital-risque. Un Rennais et un Québécois ont eu une intuition similaire pour réussir à monter un modèle économique profitable tout en incitant à l’utilisation de ce type de service. Histoire d’une rencontre et d’un partenariat.

Le stationnement, levier d’adoption du covoiturage

Marc-Antoine Ducas, CEO de la jeune pousse canadienne Netlift, s’est rendu compte que la congestion routière était liée avant tout à l’abondance et au prix du stationnement. Covoiturer c’est bien, encore faut-il pouvoir se garer. Il a donc eu l’idée d’associer les deux. Bertrand Testot, dirigeant rennais de la startup iTineroo, habituée d’inOut, l’a bien compris lui aussi. Le Québécois a développé une solution BtoB à destination des collectivités et des flottes de véhicules d’entreprises qui garantit la place de parking à un automobiliste identifié comme covoitureur. Le Rennais, lui, propose une application aux événements sportifs et culturels qui souhaitent offrir des facilités de stationnement aux visiteurs ainsi mis en relation. Le Stade Rennais est l’un des premiers utilisateurs via la plateforme Covoit’ Park.

covoitpark, le service de covoiturage des supporters du stade rennais

Exemple de trajets possibles :

covoitpark, capture d'écran de l'appli

Une innovation d’usage couplée à une innovation technologique

Netlift se présente, a priori, comme une application de covoiturage classique. Vous pouvez vous inscrire en tant que conducteur, et proposer votre trajet quotidien, ou au titre de passager. Vous êtes mis en relation. L’un sera remboursé de ses dépenses, l’autre s’acquittera d’un tarif similaire à celui des transports en commun. La technologie développée par la société permet ensuite d’identifier le véhicule grâce à sa plaque d’immatriculation. Il peut alors emprunter les voies réservées et bénéficier d’un stationnement économique et garanti à destination. Pour un employeur ou une collectivité qui décide de s’équiper, cela signifie une meilleure gestion des espaces de parking, en plus d’une réduction de l’utilisation de la voiture solo.

netlift présentation du service

Une commercialisation internationale qui commence par la France

Marc-Antoine Ducas et Bertrand Testot se sont rencontrés lors de la visite d’une délégation de Rennes Métropole au Québec en septembre 2019. « Je pensais qu’on allait discuter une trentaine de minutes, finalement on a passé 3 ou 4 heures ensemble, ça a bien cliqué », se souvient l’entrepreneur en série canadien. Les deux solutions étant complémentaires et non concurrentes, chacun représente l’autre de son côté de l’Atlantique en fonction des opportunités. Le Français s’est rendu compte que la technologie de son collègue était largement en avance sur la compétition hexagonale, ce qui a fait prendre conscience à Marc-Antoine Ducas qu’il avait « le bon outil dans le mauvais territoire ». Si Netlift est déjà vendu ailleurs dans le monde, la France est devenue la principale cible pour la commercialisation en 2020, en partenariat avec iTineroo.

Crédits photo : Netlift, Itineroo, Stade rennais