Du 14 au 17 mai 2020
  • fr

Ti Lab : pour la mobilité des jeunes, l’imagination au pouvoir !

Pendant inOut, le Ti Lab, laboratoire régional d’innovation publique porté par la Région Bretagne et les services de l’Etat, a mis en avant la mobilité de demain pour les jeunes et par les jeunes. Comment ? En demandant à des étudiants en design du lycée Bréquigny de Rennes d’imaginer des solutions innovantes de mobilité pour les 10-30 ans. Entretien avec Benoît Vallauri, responsable du Ti Lab.

Parmi ses chantiers d’innovation, le Ti Lab explore les mobilités et, en l’occurrence, la mobilité des jeunes

En effet, nous avons mis en place un MobLab qui réunit des acteurs partageant un intérêt, des pratiques et des projets pour le futur des mobilités. Parmi ceux-ci, le projet « le design au service de la mobilité des jeunes » s’intéresse à la mobilité des 10-30 ans, à une échelle métropolitaine mais aussi dans des environnements périurbains ou ruraux où les problèmes de mobilité sont parfois plus prégnants.

Pour mener à bien ce projet, nous avons sollicité des étudiants du Diplôme supérieur d’arts appliqués (DSAA) du lycée Bréquigny de Rennes pour qu’ils s’emparent des problématiques de mobilité des gens de leur génération et imaginent des solutions innovantes pour y répondre. Après avoir élaboré le profil-type de ces publics, les étudiants sont allés à leur rencontre sur le territoire avant de concevoir des réponses matérielles ou numériques aux enjeux de mobilité observés. Au final, dix projets ont été réalisés par ces équipes pluridisciplinaires composées d’étudiants des sections design de produit, design graphique ou design multimédia.

Quelle est la nature de ces projets imaginés par les jeunes et pour les jeunes ?

Ces projets sont variés et répondent à différents enjeux de mobilité.

Certains projets visent à développer l’autonomie dans les mobilités : le projet « Andy » prévoit par exemple un objet connecté et « gamifié », ludique, qui renseigne les enfants sur les transports (horaires, arrêts, etc.) ou les guident quand ils utilisent un moyen de transport personnel comme une trottinette. Dans le même esprit, le projet « Guss » sécurise les enfants en cas de transports plus longs. Via une application portable, les adolescents ou pré-adolescents sont guidés dans les gares ou vers des espaces sécurisés où ils peuvent se retrouver entre jeunes.

D’autres projets favorisent les modes doux ou le covoiturage avec des applications qui favorisent l’utilisation du vélo en l’associant à des défis sportifs et à des contreparties comme des places de cinéma, des douches gratuites pour ne pas arriver trempés à son rendez-vous… Curieusement, 3/4 des hôtels contactés se disent d’ailleurs prêts à libérer des douches ! Le point commun de ces solutions est qu’elles reposent sur les « nudges », pour influencer les motivations et la prise de décision. Le projet « Give and Go » vise lui à démonétiser la relation entre covoitureurs. Par exemple, contre deux heures de baby-sitting, un étudiant gagne des points covoiturage lui permettant de se rendre à un entretien d’embauche, à l’université…

L’un des projets que j’aime beaucoup, et qui pourrait être applicable presque demain, est celui du « Starbag ». Le principe : une charrette disponible sur les bornes de vélos STAR et qu’on pourrait emprunter l’espace de quelques heures pour aller faire des courses, transporter une valise ou aller à la déchèterie.

Enfin, certains projets s’inscrivent dans une dimension plus prospective, comme « Noctambul ». Le principe : proposer un véhicule autonome aux personnes ayant des horaires de travail décalés, travaillant tôt le matin ou finissant tard le soir. Un véhicule où l’on pourrait dormir, travailler, réservable via une application et pour lequel on aurait même le choix de l’ambiance intérieure !

Envie d’en savoir plus sur ces projets ? Découvrez le site des étudiants du diplôme supérieur d’arts appliqués du lycée Bréquigny de Rennes : laab.fr

Publié le 30 mars 2018

Rejoignez l'expérience inOut

Du 14 au 17 mai 2020, rendez-vous à Rennes pour explorer les nouvelles mobilités.