Du 8 au 11 avril 2021
  • Anglais
  • Français

Avec Right Hear, Kéolis Rennes teste une solution d’accessibilité pour les usagers en situation de handicap visuel

Se déplacer sur un réseau de transport en commun peut vite devenir un parcours du combattant pour les usagers aveugles ou malvoyants. L’expérimentation menée par Kéolis Rennes dans 3 stations permet de se plonger dans les problématiques d’accessibilité et montre comment délégataire et collectivité avancent ensemble sur les questions d’innovation.

Innovation et délégation de service public

Comme nous l’évoquions dans notre série « data et mobilités », la délégation de service public liant Rennes Métropole et son opérateur Kéolis dure 7 ans. Il est bien sûr impossible d’anticiper où mèneront les innovations technologiques. Des enveloppes sont prévues pour pouvoir avancer de façon agile en fonction des évolutions techniques et des besoins remontés par les usagers. C’est dans cette optique qu’a été expérimentée l’application Right Hear dans 3 stations de métro rennaises, à l’occasion d’inOut. Comme c’est souvent le cas, le souhait de faire rentrer ce projet dans les crédits dévolus à l’innovation est venu des équipes de Kéolis. « C’est Laurent Sinégout, directeur de Kéolis Rennes qui a rencontré l’entreprise lors d’un voyage patronal en Israël, il a trouvé que ça avait du sens de tester la solution compte tenu des objectifs d’accessibilité du réseau que l’on se fixe avec Rennes Métropole », précise Aurélie Krauss, responsable information voyageur et accessibilité de Kéolis.

Guider les usagers aveugles et malvoyants par la voix

Le guidage à la voix est stable et exploité depuis longtemps en extérieur en combinant le GPS et les outils d’accessibilité des smartphones. Le GPS ne peut pas être employé en intérieur, ce qui rend la localisation précise plus compliquée dans des endroits où il est pourtant primordial de garantir l’autonomie de l’usager. La société israélienne retenue pour cette expérimentation utilise « une dizaine de balises bluetooth par station ». D’un point de vue technique, l’équipement des espaces a été réalisé par le prestataire. L’équipe de Kéolis a la main sur un éditeur de contenus pour adapter les messages distribués via l’application. L’installation et le paramétrage des bornes se sont déroulés sans difficulté… L’évaluation qualitative a démontré le fort potentiel d’une application de guidage telle que Right Hear, qui offre aux personnes déficientes visuelles une certaine autonomie dans leurs déplacements. Une enquête quantitative viendra compléter l’évaluation du dispositif.

Donner suite à une expérimentation

Contrairement à un précédent essai de guidage olfactif, qui n’avait pas donné de résultats probants et avait été rapidement abandonné, et malgré quelques ajustements à prévoir révélés par l’évaluation, le test grandeur nature de Right Hear ne devrait pas en rester là. Un rapport complet sera présenté en fin d’année à Rennes Métropole, ainsi que les propositions d’entreprises concurrentes de la startup israélienne. Pour Aurélie Krauss, c’est aussi un des avantages d’un réseau comme Kéolis : « Kéolis Lyon commence l’expérimentation d’une autre solution en ce moment, bien sûr on se partage les informations, les résultats et les contacts ». À Rennes, Orange s’est inspiré du projet et déploie le même dispositif dans sa boutique de République.

Publié le 2 décembre 2019

Rejoignez l'expérience inOut

Du 14 au 17 mai 2020, rendez-vous à Rennes pour explorer les nouvelles mobilités.