Du 14 au 17 mai 2020
  • fr

OSV Rennes : quand l’Open Source s’empare des mobilités

Depuis 2016, le projet Open Source Vehicle (OSV) Rennes réunit des makers de tous les horizons autour d’un projet innovant et collaboratif : concevoir et développer des prototypes de véhicules Open Source et leurs services associés pour répondre aux enjeux de mobilité du territoire. Valérie Guichon, ingénieur de projet et responsable du LabFab de l’université Rennes 1, nous en parle.

Une dynamique ouverte et collaborative

 

Université de Rennes 1, Institut d’électronique et de télécommunications de Rennes (IETR), LabFab (laboratoire de fabrication numérique), IMT Atlantique, Institut national des sciences appliquées (INSA)…Ouvert et collaboratif, le projet OSV rassemble à peu près tout ce que la métropole de Rennes compte d’énergies scientifiques, mais pas seulement. « Outre les mécaniciens, informaticiens, mécatroniciens ou électroniciens, le projet OSV rassemble des designers, des urbanistes, des usagers, des collectivités ou encore des opérateurs des mobilités comme Keolis ou Citédia », souligne Valérie Guichon.

 

Leur objectif commun : imaginer, concevoir et développer à partir d’un véhicule automoteur des prototypes Open Source et des services de mobilités répondant aux problématiques du territoire, mais aussi cohérents avec les usages et acteurs de l’écosystème rennais.

 

Pour ce faire, des événements ouverts appelés Boot Camps mêlent interventions et retours d’expérience de professionnels (juristes, ingénieurs, etc.) de l’environnement Open Source, ainsi que des ateliers de prototypage. Des temps forts prolongés tout au long de l’année par des ateliers thématiques (système d’information, électronique/électrique/systèmes embarqués, etc.) animés par des enseignants-chercheurs et leurs étudiants.

 

Une expérimentation pour libérer la conception des objets complexes 

 

Et les initiatives – dont le stade d’avancement varie – foisonnent : un accélérateur à main pensé pour les personnes à mobilité réduite n’ayant pas l’usage de leurs jambes, des logiciels de simulation pour fiabiliser la conception des véhicules avant de les tester sur piste, ou encore des travaux sur des systèmes embarqués Open Source.

 

Parmi les grands chantiers engagés dans le cadre de la dynamique OSV, une plateforme libre de conception collaborative d’objets complexes – comme les voitures – est en cours de développement. L’idée est ici de regrouper l’ensemble des éléments nécessaires pour concevoir et réaliser de façon ouverte et collaborative un objet hardware, dans des domaines où les solutions logicielles sont généralement propriétaires et fermées. Pour Valérie Guichon, cette « boîte à outils » du véhicule libre, qui réunira les meilleurs briques logicielles Open Source, permettra de « poursuivre, au-delà des ateliers, les collaborations entre des équipes souvent éloignées géographiquement », mais aussi de construire « un langage commun entre les makers, FabLab et les entreprises et industries ».

 

Prochains grands rendez-vous pour les makers du projet OSV ? Une présentation de leur projet au Paris Summit Open Source les 6 et 7 décembre 2017, et un hackathon prévu en mars 2018, dans le cadre de l’événement inOut. Affaire à suivre…

 

Pour en savoir plus sur le projet OSV Rennes, consultez le site web du projet

Economiste de formation, Valérie Guichon, a été chargée de mission d’un programme économique régional de TPE/PME pour le Ministère de l’Economie, puis chargée de mission de la formation transmission aux savoir-faire rares pour le Ministère de la Culture. Elle s’investit depuis 2013 comme Ingénieur Projet à l’IETR UMR CNRS 6164, au développement de l’axe innovation qui a conduit à la constitution du Labfab de l’Université de Rennes 1 dont le projet « CampOSV », qu’elle coordonne.

Publié le 12 octobre 2017

Rejoignez l'expérience inOut

Du 14 au 17 mai 2020, rendez-vous à Rennes pour explorer les nouvelles mobilités.