Du 14 au 17 mai 2020
  • fr

[En direct du CES] Blackout, véhicules du futur et ville de demain

Jean-Marie Bonnin, président du comité des experts d’inOut 2018 et professeur à l’Institut Mines Télécom (IMT) Atlantique, est à Las Vegas pour assister au Consumer Electronics Show (CES), le plus grand salon mondial dédié à l’innovation en matière d’électronique grand public. Au jour le jour, il nous partage ses impressions, opinions et découvertes sur les mobilités de demain.

Aujourd’hui le CES est sous le soleil, enfin Las Vegas comme on s’attend à la voir ! Cela n’a pas empêché ce sommet de l’électronique et des gadgets en tous genres de subir un connaître un blackout de deux heures, et nous de vivre un moment étrange dans le hall central du Las Vegas Convention Center.

La voiture autonome, star du CES

Un constat s’impose : la voiture autonome est incontournable dans les allées du CES. Plusieurs constructeurs y présentent en avant-première des concept-cars avec des habitacles et des postes de conduite innovants. Une grande tendance est l’omniprésence d’immense écrans multifonctions remplaçant la planche de bord.

Ainsi, comme Tesla avec la Model 3, Byton a choisi de limiter les contrôles mécaniques et de s’appuyer essentiellement sur d’immenses écrans tactile pour contrôler la voiture. Le choix est sans doute moins radical que du côté de Tesla qui anticipe un rôle réduit du conducteur/passager sur un modèle de série.

Sur les stands dédiés aux véhicules, la présence des voitures autonomes, et des outils qui lui sont associés, est impressionnante : calculateurs, capteurs, prototype roulant…

Les véhicules du futur et la ville de demain à l’honneur

 

Au-delà de la voiture autonome, c’est la mobilité (presque) dans son ensemble qui est à l’honneur avec notamment des deux-roues électriques, comme le véhicule déjà en présérie de UJET, ou la moto au look rétro de Munro. On croise même des prototypes de véhicules volants comme le taxi aérien Volocopter. Et je passe sous silence les produits déjà bien connus comme les gyropodes, les fameux hoverboards…

Des transporteurs comme Transdev affichent leur ambitions en présentant une navette autonome et le « Rouen Normandy Autonomous Lab », qui propose un service de mobilité à la demande avec véhicules autonomes électriques sur routes ouvertes.

Avec un tout nouveau volet dédié aux smart cities, le CES 2018 interroge la place du véhicule autonome dans la ville de demain. Une question qui passionne au point qu’il est quasiment impossible d’assister aux conférences traitant du sujet.

A l’image du stand futuriste de HERE, leader des services de cartographie numérique et de géolocalisation, le CES s’intéresse aux services rendus possibles par l’avènement des véhicules autonomes et questionne la place de ceux-ci dans nos villes et dans nos vies. Et on ne parle pas ici seulement de voiture, mais de drone, de navette de livraison de proximité…  HERE va jusqu’à envisager qu’un drone puisse se poser sur le toit de votre voiture pour livrer votre repas alors que vous êtes sur la route !

Fait marquant : les différents services et solutions envisagés supposent des interactions permanentes entre tous les acteurs et objets participant à réaliser un service. Ainsi, les voitures devront communiquer entre elles bien sûr, mais aussi avec les smartphones, avec l’infrastructure routière, avec la maison ou avec des drones.

Publié le 11 janvier 2018

Rejoignez l'expérience inOut

Du 14 au 17 mai 2020, rendez-vous à Rennes pour explorer les nouvelles mobilités.