Du 14 au 17 Mai 2020
  • fr

[DATA ET MOBILITES] Épisode 3 – Les données de mobilité au service des citoyens

L’un des objectifs de l’ouverture des données de mobilités par Rennes Métropole (voir l'épisode 1 de notre série) est de favoriser l’innovation en permettant à des citoyens, associations ou universitaires d’utiliser ces informations pour inventer des services inédits. Aperçu de quelques projets emblématiques.

Handimap, la ville accessible à tous

Parmi les premières initiatives de développement grâce à la plateforme d’open data de Rennes Métropole et de son opérateur Keolis, intéressons-nous à Handimap. Le projet est celui de deux ingénieurs locaux, Bertrand Gervais et Grégoire Morin. « Connaissant bien le domaine de la cartographie en ligne, nous avons ainsi fait le constat que très peu d’applications existent à l’attention du public en situation de handicap » expliquent les concepteurs. Handimap « aide des personnes handicapées ou à mobilité réduite à appréhender le déplacement au sein de la ville », notamment en permettant de calculer des itinéraires entièrement accessibles. Mis en avant par Keolis à côté de sa propre application sur le site internet du service des transports en commun de l’agglomération rennaise (STAR), le développement a été rendu possible par le concours « Rennes Métropole en accès libre » de 2011. Les initiatives citoyennes se retrouvent désormais plutôt sous des formes encadrées similaires à ce concours.

Un outil utilisé dans les ateliers de fabrication numérique et les marathons créatifs

Dans les LabFab (ateliers de fabrication numérique), mais également pendant des rendez-vous comme Metromix, la donnée de mobilité est vue comme ressource et son utilisation varie d’un projet à l’autre, comme l’explique Romain Chefdor, chargé de projets numériques à Rennes Métropole : « Ça dépend aussi de l’acculturation des gens à l’open data. Il y a des personnes qui viennent dans ces événements-là et qui n’en n’ont jamais entendu parler, mais l’idée c’est de leur faire découvrir les différents outils. » Une équipe de Metromix 2017 a ainsi développé FaciTRAJET, une borne installée à un arrêt de transport en commun à qui le voyageur énonce sa destination de vive voix. La machine interprète la requête et utilise les données de la plateforme ouverte de la STAR pour imprimer le trajet avec toutes ses étapes sur un ticket semblable à un ticket de caisse. Le projet a été testé pendant inOut 2018 sur le stand de Rennes Métropole. Il se trouve pour l’instant en sommeil, mais il est très bien documenté en ligne pour qui voudrait le reprendre.

Vers des données produites et gérées par des communautés

Le LabFab rennais participe au projet Ambassad’Air porté par la Ville de Rennes et la Maison de la Consommation et de l’Environnement visant à mobiliser les citoyens sur la qualité de l’air. Dans ce cadre, des ateliers sont organisés pour accompagner ceux qui le souhaitent dans la construction de capteurs Luftdaten qui mesurent les particules fines. Ils sont ensuite installés chez des particuliers, ce qui peut poser des problèmes sur la précision comme l’explique Romain Chefdor : « On ne maîtrise pas l’installation chez les gens, les capteurs sont souvent implantés sur des balcons, mais pas forcément de façon optimale, ce qui nous intéresse c’est donc la tendance plus que la mesure elle-même ». Les données remontées sont centralisées et visualisables sur une cartographie. Elles ne sont pour l’instant pas utilisées pour influencer les choix d’élus en termes de mobilité, mais elles pourraient bien être mises en avant sur la plateforme d’open data de la ville, « dans le cadre d’Ambassad’Air on discute avec les agents en charge de l’open data pour, pourquoi pas, stocker et valoriser ces données sur la plateforme ».

 

Ces réflexions nous montrent l’intérêt d’envisager la gestion de toutes ces données comme un service public : pour protéger les citoyens, aider la prise de décisions publiques et favoriser les nouveaux modèles d’affaires tout en contrôlant l’accès aux données.

 

Publié le 10 septembre 2019

Rejoignez l'expérience inOut

Du 14 au 17 mai 2020, rendez-vous à Rennes pour explorer les nouvelles mobilités.